Une énergie d’avenir

En transformant l’énergie cinétique des courants de marées en électricité, la technologie hydrolienne permet de créer une énergie fiable et parfaitement prédictible. La France métropolitaine possède un potentiel hydrolien estimé à 3 GW, il s’agit du second potentiel européen.

Depuis 2009, une coopération entre le groupe EDF, Naval Group (ex DCNS) et OpenHydro a permis de mettre au point une technologie d’hydrolienne.

Le projet de ferme pilote Normandie Hydro, situé dans le Raz-Blanchard (Manche, Normandie), permettra de démontrer les performances énergétiques des hydroliennes, de bénéficier des suivis environnementaux et de développer une forte expérience sur l’exploitation-maintenance.

Un potentiel important en France

La France possède un domaine maritime de 11 millions de km² (incluant la métropole et les territoires d’Outre-Mer). Il s’agit du second domaine maritime à l’échelle mondiale, derrière les Etats-Unis. En France métropolitaine, le trait de côte dépasse les 5 800 km.

Concernant le développement de l’énergie hydrolienne, nécessitant des zones à forts courants marins, la France possède deux zones principales pouvant accueillir des projets. Une première située dans le passage du Fromveur, entre l’archipel de Molène et l’île d’Ouessant (Finistère, Bretagne) et une seconde dans le Raz Blanchard, au large du cap de La Hague (Manche, Normandie).

Ailleurs dans le monde

Plusieurs projets hydroliens sont actuellement en développement, notamment au Royaume-Uni, au Canada et au Japon. Ces projets utilisent différentes technologies d’hydroliennes. Ils permettront à la filière de développer un retour d’expérience sur les aspects techniques et de confirmer le potentiel de développement suivant les différentes configurations de sites.