Comment ça marche ?

Actuellement au stade expérimental, l’hydrolien permet de fournir de l’électricité à partir des courants de marées, puissants et prédictibles. La France possède un potentiel hydrolien de 3 GW, qui la place au deuxième rang européen.

Utiliser l’énergie des marées

 

L’hydrolienne utilise la force des courants marins pour produire de l’électricité. L’hydrolienne est composée d’une partie fixe, le stator, et d’une partie mobile sur laquelle est fixée des pales, le rotor. Sous l’effet de la force de l’eau, les pales se mettent en mouvement, actionnant une génératrice située dans le stator. L’électricité ainsi produite est acheminée au réseau électrique classique par un câble d’export sous-marin puis souterrain.

Le caractère prédictible des marées présente l’avantage de pouvoir prévoir la production électrique des hydroliennes à l’avance.

Quelles sont les conditions techniques propices pour installer des hydroliennes ?

L’installation d’un parc hydrolien en mer doit répondre aux critères techniques suivants :

  • Une zone où les courants de marées sont importants et peuvent générer une puissance énergétique significative ;
  • Une zone où la profondeur atteint 30 à 40 mètres, pour limiter les difficultés d’installation et de maintenance, tout en évitant d’entraver la navigation ;
  • Une zone à proximité des côtes pour installer facilement un câble sous marin de raccordement au réseau électrique.

A ces critères techniques s’ajoutent des critères environnementaux (études sur les courants, les mammifères marins,..) et des critères d’usages (une zone à l’écart des zones de pêche ou des couloirs de navigation commerciale).